Hugues CAPET

(Vers 941 - 996)

 

 

es quatre premiers Capétiens l'Histoire sait peu de choses, les écrits sont rares et  ne suffisent pas toujours à nous éclairer tant sur leur personnalité que sur leurs actes. Du fondateur de la dynastie Hugues CAPET (Hugues n'est devenu CAPET que plus tard, au début de cette histoire il fait parti de la maison prestigieuse des Robertiens, du nom de son grand-père Robert le fort. Pourquoi CAPET? tout simplement parce que comme ses ancêtres il était Evêque laïc de Tours et que  dans cette ville  était conservé un fragment du manteau "La Capa" de Saint-Martin). Voilà une des ironies de l'Histoire, qui n'en est pas avare, le manteau richement brodé d'hermine dont se pareront un jour nos rois doit son existence à un simple manteau, presque une harde, porté par un saint homme.

es textes sont plus détaillés sur la vie de Hugues CAPET avant son avènement, mais le  personnage est intéressant  grâce à lui tout à commencer et puisque la chronologie est une des bases de l'Histoire, je vous invite à me suivre sur les traces de ce Roi.

aisons un bond de 236 ans dans le temps , le règne des Carolingiens, de Pépin le Bref et son fils Charlemagne à Louis V dernier de la race mort en mai 987, s'est arrêté. La France vit sous le régime féodal, le pouvoir est tiraillé entre le Roi et les seigneurs possesseurs de fiefs, c'est le marasme et le désordre alimentés par de constantes luttes pour le pouvoir et la domination. Il faudrait un homme capable de régenter et de gagner, sinon la confiance, le ralliement de tous ces mini royaumes qui engendrent par leurs rivalités le désordre et l'affaiblissement du pays. Cet homme existe et va le faire savoir, il se nomme Hugues CAPET, fils de Hugues le Grand, Comte de Paris et Duc de France depuis la mort de celui-ci en juin 956. Hugues CAPET n'est pas le premier venu c'est un seigneur puissant, fin politique et passé maître dans le don de manipulation. Je n'en veux pour exemple que la façon dont il su se montré en apparence un parfait vassal du roi des Francs Lothaire, père de Louis V, qui lui servit malgré lui et sans même s'en rendre compte, d'escalier pour son accession au trône, de plus le futur souverain est doté d'une maîtrise nerveuse étonnante.

l'instant ou Hugues CAPET décide d'entrer en scène et d'y tenir le premier rôle, le nouvel Archevêque de Reims est Adalbéron  imposé par Lothaire, qui décidément , parait bien naïf et aveuglément confiant, ce qui en politique surtout à cette époque ne donne pas le meilleur résultat. En effet, Lothaire ignore que Adalbéron est une "créature" de l'empereur Otton 1er et qu'il ambitionne, entre autres, de supprimer l'influence des seigneurs sur le clergé. A la mort d'Otton 1er, Lothaire habilement manipulé par Hugues CAPET décide de reconquérir la Lorraine et ainsi redonner au règne des Carolingiens le lustre d'antan. Malheureusement , Adalbéron se retourne contre lui, ainsi que le plus puissant de ses alliés, je vous le donne en mille, encore et toujours le rusé Hugues CAPET, après cette double trahison Lothaire commence enfin à se demander si le puissant Comte de Paris est bien l'ami sincère qu'il prétend être, mais comme le sort s'acharne sur ce pauvre souverain avec une continuité qui frôle la perfection, Lothaire meurt en 986 sans avoir pu  réaliser son rêve de conquête.

ouis V accède au trône, (pour la petite histoire son surnom était le fainéant, tout un programme) et à priori chez ce souverain également malgré les évènements précédents, la fée "perspicacité" avait dû oublier de se pencher sur le berceau. Ne voilà-t-il pas que Louis en digne fils de son cher papa décide de s'appuyer en toute confiance pour l'aider à gouverner devinez sur qui, Hugues CAPET bien sûr.... Un tel acharnement dans la crédulité et le manque de perspicacité confine vraiment au sublime et il ne faut plus s'étonner que Louis V fut le dernier des Carolingiens. Sa dernière bévue fut sans doute d'avoir fait comparaître l'Archevêque Adalbéron pour trahison. Hugues CAPET fait mine de le soutenir entraînant avec lui les seigneurs, pour mieux remettre en cause quelques temps plus tard son alliance avec le Roi.

out comme son cher papa, Louis V n'eut pas le temps de faire des reproches à son plus "fidèle allié" puisqu'il passa  directement de son cheval à son lit de mort au cours d'un accident de chasse survenu en 987.

ouis V meurt sans héritier Adalbéron est libéré grâce à Hugues CAPET dont il peut alors mesurer la puissance. Adalbéron pousse donc dans une déclaration les seigneurs  à se réunir en assemblée et élire un nouveau Monarque, tout ce beau monde s'engage dans ce sens et en attendant désigne Hugues CAPET, toujours lui, comme chef. C'est à Senlis que l'assemblée des seigneurs votera pour l'avènement au trône de Hugues CAPET au détriment de Charles de Lorraine, Carolingien, oncle de Louis V et prétendant direct. Arguant du fait qu'il vaut mieux élire un homme d'esprit que de donner la préférence au droit héréditaire. Il faut dire que le règne peu brillant des deux derniers souverains, en l'occurrence Lothaire et Louis V ne leur donnait pas tout à fait tort. Malgré tout il est permit de penser que les grands du royaume préférèrent désigner l'un d'entre eux plutôt que de donner le pouvoir à un descendant de Charlemagne, qui aurait pu se prévaloir de son ascendance illustre pour les dominer (?)

ugues CAPET, le 3 Juillet 987 à Noyon est sacré Roi de France, fonction qu'il occupera pendant 9 ans. Il devient le fondateur de la dynastie des Capétiens, qui elle règnera  jusqu'en 1328 pour les Capétiens directs, mais qui se perpétuera sur le trône de France jusqu'en 1792.

Hugues Capet Fondateur de la dynastie.

 

Dominique NEMETH - PASQUET 2005