Moresse de Moret
 

La Moresse de Moret

"Etait-elle la fille de Louis XIV ?"

 

u centre de cette histoire se trouve une enfant, née semble-t-il à Versailles à une date qui ne nous est pas parvenue (peut-être en 1664), par contre nous connaissons celle de sa prise de voile à Saint-Cyr : le 30 Septembre 1695,  sous le haut patronage de la "reine in partibus" Madame XIV, Marquise de Maintenon. La jeune noniale, passera sa vie au couvent de Moret-sur-Loing, près de Fontainebleau, répondant au double prénom de Louise-Marie-Thérèse, qui entretiendra l'ambiguïté de ses origines. Elle se prétendra de sang royal, et sera toujours traitée avec de grands égards par les plus hauts personnages de la cour. Voici donc relatée telle que je l'ai apprise des rares ouvrages qui parlent d'elle l'histoire de la Moresse de Moret....

out d'abord qui appelait-on Moresse ou Mauresse au XVIIème siècle : toute personne à la peau noire, originaire d'Afrique. Souvenez-vous du "More de Venise". Au XVIIème siècle, les personnes de couleur sont fort peu nombreuses en France, reléguées au statut d'esclave, elles sont soit employées dans les ménageries, soit servent d'ornement au sein des familles les plus nobles, notamment à la cour. La couleur de leur peau différente des autres leur avait fait une réputation maléfique.

a jeune Moresse se prétend fille de Louis XIV, n'hésitant pas à appeler le Grand Dauphin "mon frère". Ce qui est sûr c'est que les princes et princesses de France ne manqueront pas de lui rendre visite dans les moments cruciaux de leurs vies (mariage ou avènement). La Moresse est entourée des meilleurs soins, par contre, il n'existe pas d'écrit sur la visite du roi et de la reine Marie-thérèse auprès d'elle. Mais, Alexandre Bontemps, premier valet de chambre de Louis XIV, confident partageant avec son Maître de nombreux secrets, la rencontra. Alors affabulation ou vérité ? Ce qui est sûr est que l'origine de sa naissance ne pouvait être qu'illustre. Cette énigme intéresse les chroniqueurs et historiens depuis près de 400 ans, essayons ensemble, sinon de la résoudre, au moins de comprendre et faire la part des choses....

e tous les souverains Louis XIV est celui dont la vie publique et privée fut la plus scrutée. Le roi vivait constamment en représentation, comme sous une verrière et Versailles était la scène où se jouait la pièce quotidienne de la royauté. De plus, le souverain en légitimant les différents bâtards nés de ses diverses maîtresses ou favorites, a prouvé qu'il désirait faire vivre en pleine lumière tous ses enfants.... Si Louis XIV avait eu une maîtresse noire, le bruit en serait parvenu jusqu'à nous. Si la jeune femme avait été une simple suivante dont le roi avait parfois le goût pour satisfaire son appétit sexuel que l'on disait insatiable, il n'y eut aucune raison de traiter l'enfant comme une princesse du sang. Pour ma part, il me paraît impossible que la Moresse de Moret fut la fille de Louis XIV. Alors regardons d'un autre côté....

ouise-Marie-Thérèse avait peut-être le droit de se prétendre fille de roi, si elle était celle de la reine Marie-Thérèse mariée à Louis XIV. Cette solution si elle à toujours soulevé de tous temps un tollé général parmi les partisans fervents de la reine de France, m'apparaît pourtant beaucoup plus plausible. En Octobre 1664, la souveraine mit au monde une petite fille qui ne vécut pas, mais dont certains affirment qu'elle était "noire comme l'encre". A l'époque de cette naissance, Marie-thérèse avait parmi ses nains un Maure ou More appelé "Nabo", qui passait des journées entières à la distraire et la faire rire.... Il faut dire que le roi à part pour remplir son devoir conjugale, ne s'occupait pas beaucoup de sa femme. Bien sûr Marie-Thérèse était d'une piété exemplaire et très éprise de son royal époux. Mais cette princesse était également très bête, d'une grande bonté mais parfaitement ignorante, croyant tout ce qu'on lui racontait. Nabo plaisait beaucoup à la reine par ses réparties vives et l'attention dont il la couvait. Alors la vertu de Marie-Thérèse à-elle été vaincue ? D'après certains témoins de l'époque tels que Madame de Motteville suivante d'Anne d'Autriche, la princesse de Conti fille légitimée du roi, ou Saint-Simon lui-même, la reine quelques jours avant son accouchement était d'une nervosité terrible et dans un état frisant la dépression. Monsieur, frère du roi, lui-même trouva à l'enfant un air de ressemblance avec "le petit maure qui ne quittait pas sa Majesté". La princesse Palatine, belle-soeur du roi-soleil, témoignera plus tard que "l'enfant laide" était morte, mais cette commère habituelle de la cour n'était pas à Versailles à l'époque.... Quelques heures après la naissance, Félix, chirurgien de la reine émit l'hypothèse "qu'il avait suffi d'un regard du More pour faire une moresse de la petite princesse", le roi aurait répondu d'un ton sarcastique "un regard ? Il était donc bien pénétrant".... La petite fille ne  pouvait rester à la cour où elle était objet de scandale, aussi lui fit-on prendre le voile en grande banlieue. Pourquoi ne pas l'avoir fait disparaître me direz-vous ? Non Louis XIV aussi bon père qu'il le pouvait n'aurait pu faire aucun mal à un enfant, et peut-être pardonnait-il à son épouse délaissée une faiblesse dont il avait souvent été victime....

Marie-Thérèse Reine de France

t Nabo ? l'heureux "père putatif", il paraît que celui-ci mourut subitement quelques jours après l'annonce de la grossesse royale? Voilà pour la version officielle. Pour l'anecdote, certains pensent qu'il fut embastillé sous l'identité du Masque de Fer ???? S'il est vrai que le malheureux prisonnier anonyme a revêtu les plus diverses personnalités. Il me paraît tout de même aberrant que les gravures représentant l'illustre prisonnier, même d'une grande rareté, nous montre un homme mince et élancé, Voltaire le décrit même d'une taille bien au-dessus de la normale. S'il avait été nain les différents peintres se seraient fait un plaisir de nous le démontrer, comme pour une maîtresse noire du roi, cela me parait absolument impossible. De plus, en feuilletant les archives de Cannes pour l'île Ste Marguerite et celles de la Bastille, si le nom du Masque de Fer, avec de multiples identités possibles apparaît, celui de Nabo est absent. La destinée du More de la reine est peut-être une autre énigme, pour ma part si les faits  reprochés à celui-ci sont exacts, "On" l'a sans doute fait taire ....

n 1779, le portrait de la Moresse était encore accroché dans le bureau de l'Abbesse du couvent de Moret-sur-Loing. Il se trouve aujourd'hui à la bibliothèque Sainte-Geneviève. Le dossier l'accompagnant est classé dans les archives de cette même bibliothèque, mais ......... il est vide, seule la couverture subsiste revêtue d'une inscription qui fait rêver:

 

"Papiers concernant la Moresque, fille de Louis XIV" ..............

 

 

 

© Dominique NEMETH-PASQUET 2006